CADDAC_logo-FULL-tagline-ENG
CADDAC_logo-FULL-ENG

Les difficultés de notre famille avec le TDAH, la dyslexie et la lecture

12/01/2022
Barb Easter

J'ai une personnalité de type a…dans tous les sens du terme. Je suis une étudiante vedette, une fonceuse, une personne persévérante, une avide lectrice, une chercheuse de connaissances. Apprendre me vient facilement, alors devinez quoi ? J'aime apprendre.

Imaginez que la lecture, une compétence clé pour l'acquisition de connaissances, soit difficile et rende l'apprentissage plus difficile... et que vous ne parveniez pas à rester concentré... Ce serait nul. Ce serait vraiment nul. Voilà à quoi ressemble la vie de mon mari et de mon fils. Guy et Liam ont tous les deux des difficultés d'apprentissage et un TDAH. Tous deux ont été diagnostiqués sur la base des meilleures informations disponibles à l'époque, mais quoi qu'il en soit, ils ont du mal à lire et à apprendre de manière traditionnelle. Le fait d'avoir un TDAH n'a fait qu'exacerber leurs problèmes car il était difficile de se concentrer - surtout sur quelque chose d'aussi « ennuyeux ».

Le TDAH, comme je l'ai appris, ne se présente que rarement seul : il y a souvent d'autres problèmes concomitants qui entrent en jeu. Mon mari et mon fils ont perdu leur estime d'eux-mêmes. Mon cœur s'est brisé pour eux. Ce ne serait pas aussi douloureux s'ils n'étaient pas aussi intelligents qu'ils le sont - ce sont des personnes très intelligentes, créatives et engageantes avec lesquelles j'aime passer du temps. En tant que conjointe et parent, j'ai passé la majeure partie de ma vie à apprendre comment les aider dans leur apprentissage et leur faciliter la vie. Le chemin n'a été facile pour aucun d'entre nous.

Pendant son enfance, mon mari a été qualifié de « stupide » . Quant à mon fils, il est en « éducation spéciale » depuis la première année.  Il a été difficile d'identifier les difficultés de mon fils et de trouver la bonne combinaison de soutien scolaire et émotionnel pour lui. Mais nous progressons. Nous obtenons des résultats et vous le pouvez aussi. Guy est maintenant enseignant dans l'éducation spécialisée à Toronto, et Liam s'épanouit en tant qu'élève de 11e année.

Voici ce que j'aurais à dire aux autres parents qui vivent cette même réalité. J'ai sauté à pieds joints dans l'aventure et je me suis attachée à soutenir les parents et les enfants qui vivent des expériences similaires à celles de ma famille.

Des choses qui nous ont aidés tout au long de notre parcours :

  1. S'informer – Il existe plusieurs excellentes ressources offertes par le CSTC et d'autres organisations pour démarrer votre parcours d'apprentissage.
  2. Demander de l'aide – vous n'êtes pas seul(e), et le réseau d'organisations s'étend - exploitez-le !
  3. Bénéficier d'un soutien – Profitez des aides qui vous sont offertes. Obtenez le Crédit d'impôt pour personnes handicapées (CIPH) et un Plan d'enseignement individualisé (PEI) pour votre enfant. Suivez également toute consultation psychologique ou familiale dont vous avez besoin pour vous en sortir. Renseignez-vous sur le TDAH et les autres comorbidités qui accompagnent souvent les troubles de l'apprentissage et cherchez à trouver des services pour soutenir votre enfant et votre famille.
  4. Plaidoyer – Rencontrez l'enseignant de votre enfant, établissez des lignes de communication avec la direction de l'école et cherchez activement à obtenir les accommodements scolaires dont votre enfant a besoin pour réussir. Cherchez des solutions pour combler les lacunes de l'école lorsque celle-ci ne peut pas répondre aux besoins de votre enfant. D'après mon expérience, les écoles ne peuvent pas répondre aux besoins de tous les enfants...et oui, même les écoles privées.
  5. Faire preuve de patience – Quelqu'un m'a dit une fois que « La vie est un marathon, pas un sprint » et des mots plus vrais n'ont jamais été prononcés. Comme pour tout ce qui concerne le développement de l'enfant, ne vous comparez pas, vous ou votre enfant à qui que ce soit, à aucun moment.  Nous sommes tous sur notre propre chemin.
  6. Obtenir une évaluation psychopédagogique– Cela en vaut la peine et vous donnera les informations et le levier nécessaires pour défendre et soutenir votre enfant. Les résultats vous fourniront également des détails pour soutenir l'élaboration du PEI de votre enfant et orienter les activités d'appui.
  7. Renforcer vos forces – Identifiez les choses que votre enfant fait bien et saisissez toutes les occasions de les souligner pour renforcer la confiance et la connexion avec votre enfant (n'oubliez pas d'identifier les choses que vous faites bien aussi).
  8. Aimer – Avant tout, prenez soin de vous-même et des besoins émotionnels de votre famille. Être parent est difficile. Être parent d'un enfant ayant des difficultés d'apprentissage (et tout ce qui y est lié) est très difficile. Être parent pendant une pandémie mondiale l'est encore plus. Soyez gentille avec vous-même. Essayez de ressentir et d'exprimer l'amour.

Guy et moi avons concentré nos efforts ces derniers temps sur la création de la READy Clinic, une clinique de lecture à service complet qui aide également les parents, les enfants et leurs familles à naviguer les diagnostics de troubles de l'apprentissage et de TDAH. Dans cette clinique, nous proposons le programme de lecture Barton - une approche de la lecture et de l'orthographe influencée par Orton-Gillingham. Cette approche a aidé notre famille à faire face au double diagnostic de notre enfant (TDAH et dyslexie) et nous voulons la partager avec d'autres. Pour en savoir plus : www.thereadyclinic.ca

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram